Chevalier du Moyen-ge 
photo 01photo 02photo 03photo 01photo 03photo 01

Le chevalier au Moyen-ge

Le chevalier du Moyen-ge cristallise beaucoup de nos fantasmes mdivaux. Entre mythe et ralit, dcouvrez avec la compagnie mdivale les lions de guerre toute l'volution du chevalier du moyen-ge en France travers les sicles.

Chevalier du Moyen-ge : l'tymologie

Lorigine du mot chevalier ne date pas du Moyen-ge mais est romaine.

Caballarius est form de caballus (" cheval ") + -ier, suffixe formant les noms de mtiers. Caballarius signifie donc "celui qui s'occupe des chevaux".

Le mot chevalier au Moyen-ge a peu peu gliss pour devenir un titre de noblesse part entire aux alentours du 13me sicle. Le sens mdival du mot chevalier a volu au cours du Moyen-ge. Il a pris en franais moderne la dfinition du chevalier tel qu'il tait la fin du Moyen-ge.

NB : Le mot chevalier dans les textes mdivaux tait confondu avec ceux de Miles puis de Nobiles.

Chevalier moyen-ge
Chevaliers de la moiti du XIVe sicle

Chevalier du Moyen-ge en l'an mil

Notre connaissance du chevalier du Moyen-ge de l'an mil doit beaucoup au site archologique de Colletire. L, sur les rives du Lac Paladru, entre Lyon et Grenoble, s'est tablie autour de l'an 1000 une communaut de chevaliers paysans.

A l'an Mil, le chevalier du Moyen-ge n'a pas encore la dimension que nous lui donnons aujourd'hui dans nos reprsentations. Ainsi, la communaut de paysans chevaliers du Moyen-ge a su, Colletire, recrer une communaut l'conomie autarcique. Le statut de chevalier n'est pas affirm, il est ici pris dans une acception large : le chevalier est celui qui prend les armes pour dfendre la communaut.

Sont aussi considrs comme chevaliers au Moyen-ge de l'an Mil les hommes de guerre, plus spcifiquement cheval, arms par un fodal qui s'attache leurs services.

Chevalier au 13me sicle : naissance de la chevalerie

Peu peu, le petit chevalier du Moyen-ge dcline, ruine par la dvalorisation progressive. Le prix de l'quipement augmente avec sa qualit. La concurrence des villes nuit aussi aux chevaliers du Moyen-ge, et les milices urbaines se rvlent de plus en plus comme une force militaire qui compte (cf Bataille De Bouvines, 1214).

Le modle particulier du Chevalier occitan, avec des spcificits comme la co-gestion des seigneuries, souffrira normment de la Croisade Albigeoise.

Chevalier du Moyen-ge : l'idal chevaleresque

Le chevalier du Moyen-ge en France est menac :

les progrs militaires ont dcridibilis les chevaliers du Moyen-ge Franais : Les milices bourgeoises de Flandres Courtrai, les troupes anglaises Crecy, Poitiers, Azincourt, ont t autant d'exemples clatants des limites du chevalier franais.

En rponse ces crises, les chevaliers franais du Moyen-ge se cristallisent autour de leurs valeurs, nourris par les idaux de la chevalerie, les romans du cycle Arthurien, le faste des tournois

Chevalier du Moyen-ge : Franois Premier ou le sursaut

L'ultime sursaut de la chevalerie date de Franois Premier, o les derniers chevaliers participent avec panache aux campagnes militaires d'Italie. Des victoires sans lendemain qui ont grav dans l'ternit de l'Histoire le nom de grands combattants tel le chevalier Bayard.


Dans la même rubrique :

Chevaliers du Moyen-Âge - Epée médiévale

Retour aux hommes en guerre